browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Histoire d’Alfred BOVIS

La véritable histoire d’Alfred BOVIS

Histoire de tordre le cou aux rumeurs les plus fantaisistes……

Nombreuses sont les personnes qui utilisent les U.B. unités Bovis pour évaluer leurs différents travaux. Alors faisons connaissance avec la véritable biographie d’Alfred BOVIS.

Qui était donc Alfred BOVIS ?

Dans son livre Michel Moine raconte la véritable histoire d’Alfred BOVIS.

Voici un Extrait du livre : « Guide de géobiologie »

par Michel Moine et Jean louis Degaudenzi

Chez Christian de Bartillat Editeur – 1993:

« Michel Moine a connu personnellement Alfred BOVIS.

« Notre premier devoir sera donc de restituer à ce précurseur sa vraie place dans l’histoire de la géobiologie.

« La plupart des auteurs, y compris les plus éminents et les plus sérieux, ont véhiculé sur le compte du brave quincaillier niçois les anecdotes les plus rocambolesques.

« Au fil des ans et des commentaires, son prénom lui-même est devenu incertain. On l’appellera tantôt André, Antoine et même Albert. On lui donne du « docteur » du « professeur » (du physicien ou de l’ingénieur), lui qui avait dû abandonner ses études dès l’âge de 16 ans pour s’occuper du commerce familial.

« Jeune il se destinait à la médecine, mais les circonstances de la vie en décidèrent autrement.

« Il se passionne pour l’aviation, l’apiculture, l’élevage des volailles.

« Il invente le premier modèle de couveuse qui utilise l’air chaud.

« Il crée un nouvel hygromètre pour mesurer l’humidité à l’intérieur des élevages.

« Il met au point l’ovimètre pour tester la fraîcheur des œufs.

« L’avicuture amène le jeune Alfred BOVIS à la radiesthésie. Il cherche un appareil ou un procédé qui lui permette de déceler le sexe des œufs mis en couveuse.

 

Les révélations numériques de la Gde pyramide par l’abbé Th. Moreux

La Base est un carré de : 232,805 m de cotéLa Hauteur est de : 148,208 m

Les architectes de l’époque ont calculé toutes les dimensions en pouce et coudées.

Ce qui explique les décimales, lors de la transformation en unités métriques.

Il dévore les ouvrages de l’abbé Th. Moreux directeur de l’observatoire de Bourges. L’un de ses livres traite de la Science Mystérieuse des Pharaons – 1923 . Ainsi BOVIS, réalise, à partir des données de l’abbé Moreux des maquettes de la pyramide de Chéops.

« Voilà comment Alfred BOVIS a bien découvert à Nice, dans les années 30, le principe et les effets de la pyramide. A. Bovis était un autodidacte ».

« Alfred BOVIS est né à Nice le 12 janvier 1871 et décèdera à Nice le 13 novembre 1947 à l’âge de 76 ans.

« Alfred BOVIS était QUINCAILLIER de son état et n’a jamais franchi la méditerranée ».

Le BIOMETRE d’Alfred BOVIS a été étalonné par l’ingénieur A. SIMONETON